Vendredi 15
3a: théorie néo-classqiue et croissance

› 15:10 - 15:50 (40min)
› AT2
Thomas Sargent face à Robert Lucas : une autre ambition pour la théorie des anticipations rationnelles
Aurélien Goutsmedt  1@  
1 : Centre d'économie de la Sorbonne  (CES)  -  Site web
Université Paris I - Panthéon-Sorbonne, CNRS : UMR8174
Maison des Sciences Économiques - 106-112 Boulevard de l'Hôpital - 75647 Paris Cedex 13 -  France

L'article compare la conception de la macroéconomie de Robert Lucas et celle de Thomas Sargent. Lucas est souvent considéré comme "le maître de la méthodologie" et la figure de proue de la nouvelle économie classique. Alors que Lucas défend un instrumentalisme méthodologique qui prône l'évaluation des modèles par le résultat de leurs simulations et rejette toute discussion sur le réalisme des hypothèses, Sargent défend l'utilisation des modèles de la nouvelle économie classique dans un cadre différent. Sargent se fonde sur "la théorie des anticipations rationnelles" pour rendre compte d'un certain nombre d'événements économiques historiques. A partir de cette grille de lecture, il tente également d'évaluer la probabilité de réussite des politiques de désinflation de Reagan et Thatcher. Il inscrit la nouvelle économie classique dans une perspective plus réaliste que Lucas, et la positionne ainsi dans l'espace des prises de position de politiques économiques.


Personnes connectées : 1